Fondation Edouard et Maurice Sandoz

Créée en 1982, la FEMS s’est d’abord donné pour tâche de promouvoir les œuvres d’Edouard Marcel Sandoz (1881-1971), et de Maurice Yves Sandoz (1892-1958) dont elle assure la conservation et dont elle a la charge d’exercer et de défendre le droit moral.

Depuis sa création, la FEMS a entre autres permis et encouragé la publication de nombreux ouvrages de référence et de catalogues d’exposition consacrés à l’œuvre sculpté et peint d’Edouard Marcel Sandoz, ainsi qu’au corpus littéraire et musical formant l’œuvre de son frère Maurice Yves Sandoz. A quoi s’est ajouté une activité permanente de conservation, d’archivage et de documentation du patrimoine artistique légué par les deux frères, mais aussi de restauration et de mise en valeur de l’importante collection de montres et automates autrefois réunie par Maurice Yves Sandoz. En 1996, la FEMS a par ailleurs institué, en mémoire des deux frères, une bourse de création artistique – le Prix FEMS – doté chaque année d’un montant de 100’000 francs suisses et décerné tour à tour dans l’un de leurs domaines d’expression respectifs à savoir: la sculpture, la littérature et la peinture.

Edouard Marcel Sandoz

Edouard Marcel Sandoz

(1881-1971)
Sculpteur figuriste et animalier

Lire la suite
Maurice Yves Sandoz

Maurice Yves Sandoz

(1892-1958)
Ecrivain, compositeur et collectionneur

Lire la suite
Öl auf Leinwand, 75x 72cm, 2019

Zoom sur le lauréat 2020

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nam posuere leo enim, in maximus purus viverra ut. Donec vitae bibendum orci, sit amet venenatis mi. Praesent sed massa non sapien lacinia luctus. In hac habitasse platea dictumst. Nam diam justo, pretium congue efficitur non, fringilla vitae eros. Proin congue lobortis nulla et tincidunt. Mauris sit amet elementum nibh, a porttitor velit.…

Lire la suite

Prix FEMS 2024

Le prix de la Fondation Édouard et Maurice Sandoz 2024 est attribué à l’artiste Apnavi Makanji pour son projet « K(NOT)WEED ».


Prix FEMS | Littérature | 2023
Fantasmagories: récit fantastique illustré

Tom Tirabosco

Le récit fantastique proposé par Tom Tirabosco prendra la forme d’une longue nouvelle illustrée grâce à la technique du monotype. Sorte d’empreinte, parfois réhaussée au pastel, le monotype offre un résultat accidenté et parsemé d’ombres involontaires qui permet le surgissement de l’étrange. Les images, dont la légère indétermination du rendu sied si bien au fantastique, accompagneront un récit de deuil, inévitablement hanté par le fantôme du disparu.

Un père inconsolable de la mort de son fils décide de suivre, dans les profondeurs de la forêt, le cri énigmatique d’un engoulevent. L’oiseau-écorce, oiseau à la bouche béante comme la plaie de l’endeuillé qui deviendra, le temps de ce récit, oiseau-psychopompe, emmenant le père vers le fils pour une ultime rencontre. La forêt, cadre sublime d’une quête marquée par la perte et l’illusoire espoir d’un retour, incarnera le lieu de passage entre deux mondes, celui des vivants et des morts, du rêve et de la fantasmagorie. Ce récit crépusculaire, résolument pris entre deux mondes, tendra vers un dénouement à son image, entre ombre et lumière.

Communiqué de presse